Camping sauvage : pétition

Camping sauvage : pétition

Gens du voyage / Communiqué du Maire :

« Voilà plusieurs années consécutives que nous subissons ce trouble de l’ordre public et les dégradations perpétrées, qui, de toute évidence, bénéficient d’une clémence certaine malgré la récurrence des constatations et des dépôts de plainte opérés par les services de la ville auprès de la police. En février 2020, j ai mis en demeure propriétaires et locataires pour réaliser les travaux de sécurisation et de salubrité nécessaire. Une constatation a été faite à nouveau avec la police nationale de Melun le 5 mars dernier. A l’issue de celle-ci, j ai pris un arrêté de péril qui a été transmis au Préfet. Dans la foulée, j ai sollicité le concours de la force publique pour faire évacuer « le camping municipal » et négocier une sécurisation, que nous espérons définitive, avec l’actuel locataire. En parallèle, nous avons mis en demeure ENEDIS pour la suppression définitive du courant fort raccordant encore l’ancien Bricomarché. Début avril, un nouveau constat d’huissier en vue d’un référé auprès du tribunal a été réalisé sur site.
En dépit de ces actions, quelle a été notre surprise en constatant le dimanche 18 avril, l’installation complémentaire d’une quinzaine de caravanes qui ont pris possession du terrain autour de la station essence malgré nos interventions répétées. Cela dépasse l’entendement ! Nous avons régulièrement dénombré plus de 35 caravanes et autres camping-cars à certaines périodes. Ceci devient inacceptable et insupportable ! Qui plus est, quand nos espaces naturels se voient souillés par des détritus en tous genres et que des feux se font à même le sol aux abords d’une station-service…
 
Pourtant, conformément à la législation, un schéma départemental d’accueil des Gens du Voyage existe, visant le développement de l’accueil des familles itinérantes en caravane. Ce plan départemental identifie des communes de notre Agglomération comme lieu privilégié d’accueil. La compétence de la gestion des aires et de leurs financements est depuis 2017 confiée à l’Agglomération du Pays de Fontainebleau. Ce sont en priorité les communes les plus importantes en taille qui devraient s’atteler au développement des lieux d’accueil. Aussi, je vais à nouveau interpeller le Président de notre Agglomération ainsi que le Préfet pour que les « petites communes » telle que Chartrettes cessent de supporter cette situation qui n’est nullement de notre responsabilité mais que nous subissons au quotidien.
 
Nous ne lâcherons rien sur ce dossier et maintiendrons la récurrence de nos actions pour faire évoluer cette situation inadmissible. A ce titre, nous avons convié la presse locale ce samedi 24 avril à 11h30 à proximité de la station-service pour faire entendre notre ras-le-bol, en compagnie d’élus de Bois-le-Roi. Vous êtes les bienvenus pour vous joindre à nous. En attendant, n’hésitez pas à signer la pétition en ligne que nous avons mis en place. » (Pascal Gros) :
 

https://www.leslignesbougent.org/petitions/chartrettes-stop-aux-installations-illegales-de-campeurs-121/